NOS BOTANIQUES
Découvrez quelques unes des principales botaniques utilisées pour nos préparations.
Utilisation
Depuis plus de 1000 ans, la récolte et l'usage des simples médicinales font partie intégrante des us et coutumes du village de Saint-Brice en Charente. Traditionnellement utilisées dans la fabrication de liqueurs artisanales, et autres teintures mères, l'art du Liquoriste consiste à sélectionner les fleurs, racines et baies et d'y appliquer les techniques d'extraction les plus adaptées. C'est sur cette base que nous avons développé notre savoir-faire.
Objectif
Nous nous efforçons d'opérer les mariages les plus harmonieux en sublimant les arômes et les principes actifs des plantes pour vous restituer tous les bienfaits de la Nature.
cueillette-djin-spirits
panier-en-main
DJIN PASSION
  • Genièvre

    Le genévrier commun ou genièvre (Juniperus communis) est un arbuste appartenant à la famille des conifères, couvert d’une écorce grise rugueuse, qui possède des feuilles en aiguilles très acérées. Les fruits (ou baies de genièvre) sont verts, puis deviennent noirs et cireux à l’approche de l’hiver. Ce n’est qu’à ce moment là qu’ils sont consommables. Leurs propriétés sont connus depuis l’Antiquité.

    Toniques, digestives et apéritives, les baies de genièvre stimulent l’estomac et favorisent l’élimination des gaz. Leur ingestion a également un effet dépuratif, détoxifiant et anti-inflammatoire tout en favorisant la protection rénal. Enfin, l’huile essentielle issue de fruits et des branches de l’arbre est un anti-inflammatoire et un antalgique puissant.


  • Cannelle

    La cannelle, originaire du Sri Lanka, provient de l’écorce intérieure du cannelier (Cinnamomum), qui est un arbre poussant dans les forêts sauvages. Récoltée au printemps les jours de pluie, celle-ci est ensuite mise à sécher plusieurs jours, étape où elle va prendre sa forme enroulée. Consommée principalement en tant que condiment dans la cuisine, elle présente pourtant de nombreuses propriétés thérapeutiques ; elle est d’ailleurs utilisée depuis plus de 5 000 ans aussi bien dans la médecine indienne que chinoise.

    Elle permet ainsi de soulager les troubles intestinaux, de calmer les douleurs dentaires, diminuer la fatigue ou encore donner de l’énergie. Ses atouts antimicrobiens et ses vertus amélioratrices de la santé sont, de nos jours, largement documentés et font d’elle une alliée santé précieuse.


  • Cardamome

    La cardamome (Elettaria cardamomum) est une plante herbacée vivace à rhizome originaire d’Asie du Sud-Est qui peut atteindre une hauteur allant de 2 à 5 m. Elle fait partie de la même famille que le gingembre et le curcuma et est utilisée depuis la nuit des temps dans la médecine ayurvédique (Inde). Son fruit séché, consommé traditionnellement comme une épice, est reconnu pour son efficacité dans le traitement des troubles digestifs mais aussi pour ses propriétés anti-inflammatoires et analgésiques.

    L’huile essentielle de cardamome permet, grâce à ses actions antimicrobiennes et antimycosiques, de réguler la flore intestinale. En diffusion, elle agit enfin au niveau des voies respiratoires, en purifiant l’air.


  • Piment

    Le Piment (Capsicum) est le fruit de cinq espèces de plantes. Il désigne plus communément le fruit consommé comme condiment ou légume. Très utilisé en médecine traditionnelle, le piment, du fait de sa richesse en vitamines et en capsaïcine, son principal principe actif, possède de nombreuses propriétés. Source d’antioxydants, sa consommation procure un effet stimulant et excitant en accélérant la circulation du sang dans les vaisseaux, ce qui contribue au renforcement de la tonicité physique, ainsi que des défenses immunitaires.

    Il est ainsi recommandé pour traiter un grand  nombre de pathologies telles que la grippe et le rhume. Il aide la digestion et protège également  des maladies cardio-vasculaires du fait de son action sur la formation du mauvais cholestérol. En outre, il est diurétique et sudorifique.


  • Sariette

    La sarriette (Saturejaest une plante vivace qui pousse principalement dans les régions méditerranéennes. Connue depuis l’Antiquité comme herbe aromatique, elle fut rejetée au Moyen Age pour ses effets aphrodisiaques perçus alors comme diaboliques. Ses vertus médicinales furent finalement réhabilitées par la célèbre religieuse bénédictine allemande Hildegarde de Bingen.

    Que ce soit sous la forme d’infusions, de décoctions ou encore d’eaux florales, la sarriette possède en effet de multiples propriétés: sa consommation permet de lutter contre les ballonnements, les digestions lentes, ou encore la fatigue. Outre ses effets toniques, c’est également un antibactérien puissant (huile essentielle).

  • Myrtille

    La myrtille (Vaccinium myrtillus) est un fruit qui pousse dans les sous-bois des sols acides, sur de petits arbrisseaux originaires d’Eurasie et d’Amérique du Nord. On connaît les propriétés médicinales de cette baie depuis près de 1 000 ans. On s’en servait notamment pour traiter la dysenterie, et pour soulager les symptômes du scorbut.

    On sait aujourd’hui qu’elle est efficace contre le cancer du côlon et des leucémies. Elle est riche en antioxydants ce qui lui permets de réduire les lipides dans le sang, ainsi elle diminue les risques de maladies cardio-vasculaires. Remplie de vitamine A (vision), C (santé de la peau et des os) et K (aide à la coagulation du sang), elle contribuerait en outre également à la prévention des maladies neurodégénératives.


  • Framboise

    La framboise est le fruit du framboisier (Rubus idaeus), un arbrisseau de la famille des rosacées dont l’origine proviendrait selon la légende du mont Ida en Crète. Cultivée au Moyen-âge au sein des cloîtres, ce fut une des premières plantes d’Europe introduite en Amérique du Nord. L’infusion des feuilles, riches en tanins possède un pouvoir astringent, qui en fait un remède efficace contre l’inflammation des muqueuses ainsi qu’en cas de diarrhées.

    Elle est aussi recommandée aux femmes enceintes avant l’accouchement. Le fruit est quant à lui très riche en vitamine C mais également en polyphénols antioxydants, sous forme de flavonoïdes, d’anthocyanines et d’acides gallique et ellagique qui réduiraient le risque d’obésité ainsi que celui de maladies chroniques et cardio-vasculaires.


  • Gentiane

    La gentiane(Gentiana lutea) est une plante vivace montagnarde, de couleur jaune, qui croît principalement en Europe et en Asie Mineure. La floraison n’intervient qu’à partir de 7 à 10 ans mais c’est principalement dans ses racines que se concentrent les nombreuses vertus de la plante. Ce serait le dernier roi d’Illyrie, nommé Gentius (qui régna de 180 à 168 av. J.-C.), qui l’aurait utilisée le premier pour se soigner et lui aurait ainsi donné son nom.

    La gentiane est une plante digestive et énergisante. Elle est tonique général, et accroit les défenses naturelles en augmentant les globules blancs. Son amertume est si forte et son astringence si inexistante, qu’elle n’irrite pas l’estomac et stimule les secrétions salivaires et gastriques. De ce fait, elle est utilisée pour remédier aux pertes d’appétit, et pour lutter contre les douleurs gastriques


  • Gingembre

    Originaire des Indes, le gingembre(Zingiber officinale)est une plante vivace à racine tuberculeuse dont on utilise le rhizome en cuisine et en médecine traditionnelle. Connu en Asie depuis plus de 5000 ans, le gingembre fut l’une des premières épices orientales à être consommées en Europe, puisqu’il y fut amené par des marchands arabes. Sa consommation se développa ainsi particulièrement en France au Moyen-âge, notamment en raison de ses nombreuses propriétés médicinales.

    Le gingembre contient du gingérol, du shogaol, du paradol et de la zingérone. Il est ainsi réputé pour améliorer la digestion ainsi que pour ses propriétés antiémétiques (contre les vomissements) et anti-inflammatoires. Des recherches ont montré qu’il pourrait en outre aider à entretenir la flore intestinale et à mieux digérer les graisses.


  • Genièvre

    Le genévrier commun ou genièvre (Juniperus communis) est un arbuste appartenant à la famille des conifères, couvert d’une écorce grise rugueuse, qui possède des feuilles en aiguilles très acérées. Les fruits (ou baies de genièvre) sont verts, puis deviennent noirs et cireux à l’approche de l’hiver. Ce n’est qu’à ce moment là qu’ils sont consommables. Leurs propriétés sont connus depuis l’Antiquité.

    Toniques, digestives et apéritives, les baies de genièvre stimulent l’estomac et favorisent l’élimination des gaz. Leur ingestion a également un effet dépuratif, détoxifiant et anti-inflammatoire tout en favorisant la protection rénal. Enfin, l’huile essentielle issue de fruits et des branches de l’arbre est un anti-inflammatoire et un antalgique puissant.